La salutation par le vicaire épiscopal
La salutation par le vicaire épiscopal
L'assemblée qui accueille l'Esprit
L’assemblée qui accueille l’Esprit
L'Esprit-Saint qui est reçu
L’Esprit-Saint qui est reçu
L'imposition des mains
L’imposition des mains
La joie des enfants
La joie des enfants

La Confirmation : Deuxième étape dans notre vie

L’Église nous fait naître à la vie de Dieu par le baptême. Par la confirmation, nous devenons responsables de notre vie chrétienne.

L’Église nous fait naître à la vie de Dieu par le baptême. Par la confirmation et la réception de l’Esprit Saint, nous devenons responsables de notre vie chrétienne. Aux premiers temps de l’Église, les trois sacrements de l’initiation chrétienne – baptême, confirmation et eucharistie – formaient une étape décisive. Elle était longuement préparée. Ces sacrements étaient vécus au cours de la célébration lors de la Veillée pascale. Il y avait d’abord la descente dans l’eau du baptême, la profession de foi, la plongée et la remontée, suivies de la réception du vêtement blanc. Puis l’évêque imposait les mains au baptisé et lui faisait une onction. Enfin, la personne était invitée à la table eucharistique. Ceux qui devenaient chrétiens avaient ensuite la vie pour progresser dans la foi, dans l’amour de Dieu et des autres, dans l’espérance face aux situations de la vie. Au cours des siècles, les trois étapes de la célébration ont été séparées. Aujourd’hui, la confirmation est reçue la plupart du temps après la première eucharistie et souvent longtemps après le baptême.

Dans la famille l’enfant se développe

La naissance est un commencement pour celui qui naît mais aussi pour ceux qui lui donnent la vie. Pour devenir une personne autonome, l’enfant a besoin de soins, d’affection, et doit vivre des apprentissages pour trouver sa place dans la société.

Avec l’Église, le baptisé grandit dans la foi.

La confirmation est la suite logique du baptême, son épanouissement. L’Église a pour mission, de prendre soin du baptisé, de l’accompagner, et c’est l’Esprit de Dieu qui fait grandir dans la foi.

La célébration de la confirmation.

C’est l’évêque qui confirme.

On ne se baptise pas, on est baptisé par un autre, habituellement par un prêtre. Le baptême n’est pas un geste privé : il nous introduit dans l’Église du Christ. Cette Église vit et annonce l’Évangile. On ne se confirme pas soi-même, on est confirmé par un autre. Seuls l’évêque ou le prêtre délégué peuvent confirmer.

v La marque de l’huile et l’imposition des mains.

v L’huile assouplit et rend forts.

v Le parfum a ceci de particulier qu’il se diffuse quasiment à notre insu.

v On dit souvent que certaines personnes respirent la joie, la bonté, à travers ce qu’elles disent et ce qu’elles font, mais aussi à travers ce qu’elles sont.

v Nous portons des marques, des traits, sur notre corps qui rappellent nos parents.

De même le baptême et la confirmation nous marquent à jamais : nous sommes des fils et des filles de Dieu, habités par son Esprit.  » Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu « , telle est la parole prononcée par celui qui confirme et impose les mains pour l’onction d’huile. Une parole très forte. Par la confirmation, le baptisé reçoit la marque d’un Autre, de l’Esprit du Père et du Fils. Il l’a déjà reçue quand il plongeait dans l’eau du baptême, il continue de la recevoir par l’onction de la confirmation. Cette marque est une trace indélébile qui exprime le don de Dieu, le don qu’il fait au baptisé de sa propre vie, de son esprit, de sa puissance d’amour et de vie.

Dans la confirmation, nous sommes marqués par un geste d’onction, avec de l’huile parfumée, qu’on appelle  » saint-chrême » , un geste plein de douceur. Les mots  » christ  » et  » chrême  » ont la même racine. Est  » christ  » celui qui a reçu l’onction d’huile. Par l’onction, le baptisé est  » christifié « , il est fait à l’image du Christ. L’huile imprègne son corps en même temps sa personne en ce qu’elle a d’unique pour Dieu et pour les autres. Elle fait aussi de lui  » la bonne odeur du Christ  »
(2 Co 2,15). Le parfum présent dans le saint chrême indique que le baptisé reçoit la mission de communiquer autour de lui l’amour de Dieu, à l’image du Christ. Par ce qu’il dit et ce qu’il fait, mais aussi par ce qu’il est.

À VOUS LA PAROLE…

Qu’est ce que la confirmation apporte de plus que le baptême?

Nous recevons l’Esprit saint à la fois au baptême et à la confirmation. Au baptême, qui est le sacrement de la naissance, l’Esprit nous rend enfant de Dieu. À la confirmation, qui est le sacrement de la croissance et de la maturité spirituelle, l’Esprit nous confère une mission. La confirmation est l’achèvement du baptême.

Le Saint Chrême, c’est quoi ?

Le mot de Saint Chrême vient du mot Christ, à qui sont consacrés et rendus plus semblables ceux qui reçoivent son onction. En fidélité à la manière de faire de Dieu et à la mission que lui a confiée le Christ, l’Église a depuis toujours utilisé l’huile, fruit de l’olivier, pour dire et communiquer les grâces variées que le Christ nous offre. Le Saint Chrême est un mélange d’huile d’olive et de pur parfum. Il est employé pour le baptême et la confirmation, pour l’ordination des prêtres et des évêques, et aussi pour la consécration des autels et des églises. L’onction de Saint Chrême manifeste que le nouveau baptisé est habité par la présence cachée de Dieu, qu’il est revêtu de la beauté des fils de Dieu faite de pureté, de lumière, de grâce, que sa vie est sous le signe de la joie du Christ ressuscité, qu’il est appelé à des relations d’amour avec Dieu et avec les autres. L’onction du Saint Chrême va vous apporter, à vous jeunes qui allez être confirmés, le don de l’Esprit Saint par lequel Dieu va vous confirmer sa joie de vous avoir choisis pour être ses fils et ses filles, qui va vous permettre de répandre le parfum du Christ, de grandir dans la sagesse et l’intelligence de la foi, de prendre peu à peu votre place dans Église, de trouver votre vocation, de faire du monde où vous vivrez une louange pour Dieu et une maison fraternelle pour tous.

Je suis baptisé, ai-je besoin de la confirmation ?

Baptême et Confirmation, transmettent l’Esprit saint et ses dons. Confirmer, c’est rendre plus ferme, plus solide. C’est assurer qu’une chose est vraie. Être confirmé, c’est recevoir une force pour vivre en tant que chrétien. C’est la force même de Dieu, celle de l’Esprit Saint. C’est ainsi que la grâce à la confirmation donne de grandir dans la relation filiale à Dieu. Baptême et Confirmation, transmettent l’Esprit-Saint et ses dons, mais comme la naissance et la croissance ne peuvent pas être intervertis, ainsi le sacrement de la croissance dans l’Esprit-Saint (confirmation) doit être précédé par celui de la naissance dans l’Esprit (baptême).

L’Esprit Saint est-il Dieu ?

Souvent, nous nous référons au Père ou à Jésus. Mais l’Esprit ? Nous ne pouvons croire au Père et au Fils sans croire en même temps et dans un même mouvement à l’Esprit:  » Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire « , dit le Credo. L’Esprit est lui-même Dieu. Il a sa personnalité propre et sa manière à lui d’agir dans le monde et dans l’histoire. Il est souffle de vie. Après la résurrection, il rend Jésus présent. Il suscite les croyants, les instruit et les introduit dans la  » vérité tout entière « ; il est leur  » défenseur « , leur  » soutien  » dans la persécution. L’Esprit Saint ne nous renvoie pas à lui-même: Il nous fait aimer Jésus, il nous tourne vers le Père, il nous met en relation les uns avec les autres, car il est source de communion. Avec le Père et le Fils, il crée l’univers et coopère au salut de tous les hommes. Nous proclamons qu’il est Seigneur et qu’il donne la vie, car il est vraiment l’Esprit du Seigneur ressuscité.

J’ai 30 ans, puis-je être confirmé ?

Il n’y a pas d’âge pour préparer sa confirmation. La plupart du temps, les jeunes demandent à se préparer à ce sacrement 1 ou 2 ans après la Profession de Foi vers la fin des années au Collège. Certains préfèrent attendre d’être en lycée ou lorsqu’ils sont étudiants. Il existe également des adultes qui redécouvrent la foi et demandent à se préparer à la confirmation.

Quel cadeau offrir à la confirmation ?

Il est bon que ce soit quelque chose qui aide l’enfant ou l’adolescent à grandir dans sa foi. Ce peut être un ouvrage du type témoignage, vie de saints, voire même une vidéo cassette à regarder en famille. Ce peut être aussi une icône, qui l’aide à créer un  » coin prière » dans sa chambre.

Quels sont les dons de l’Esprit Saint ?

La sagesse : pour discerner ce que Dieu attend de nous et avoir le désir de la sagesse de Dieu qui est amour infini.

L’intelligence : pour nous aider à approfondir et à comprendre la Parole de Dieu, bien sûr par notre intelligence, mais davantage par le coeur.

Le conseil : c’est se mettre à l’écoute de Dieu pour se laisser guider par lui. Il faut accepter dans la prière les  » conseils » de Dieu, afin de discerner ce qui est bien et ce qui est mal.

La force : pour rester fidèles à l’Évangile et pour oser témoigner du Christ aux autres.

La connaissance : pour nous aider à mieux saisir le vrai sens de la vie, pour nous-mêmes et pour les autres.

L’affection filiale : c’est aimer Dieu comme un enfant; ce don est aussi appelé  » crainte  » de Dieu. Ce n’est pas en avoir peur, mais c’est se rendre compte que nous devons toujours l’aimer de plus en plus.

L’adoration : c’est prier Dieu, le louer, le remercier et percevoir que Dieu est toute notre vie. Tous ces dons sont étroitement liés les uns aux autres.